La pause détente

Bienvenue à votre pause-détente et amusez-vous bien parmis nous!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Schizophrénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2561
Age : 33
Localisation : Mascouche
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Schizophrénie   Sam 13 Déc - 22:03

Description


La schizophrénie est un trouble caractérisé par la perturbation du système de transmission de messages dans le cerveau - c'est un peu comme si les fils d'un central téléphonique étaient entremêlés. Lorsqu'une personne est atteinte de schizophrénie, elle n'arrive plus à agir de la manière qui convient ni à penser clairement - elle « perd contact avec la réalité ». Le terme schizophrénie ne désigne pas le trouble de personnalité multiple.
La schizophrénie est une maladie très répandue : environ 1 % de la population mondiale est atteinte de cette maladie. La schizophrénie apparaît parfois pendant l'enfance, mais le plus souvent, vers la fin de l'adolescence ou dans la vingtaine.
Le début de la maladie peut être progressif, s'étalant sur quelques semaines ou quelques mois; la maladie peut aussi apparaître très soudainement. Les signes de la schizophrénie sont souvent mal compris et, parfois, ils suscitent la peur chez certaines personnes. Bien que cette maladie ne disparaisse jamais, souvent, elle peut être maîtrisée à l'aide des soins médicaux appropriés et du soutien de la famille.

Causes


Les causes de la schizophrénie sont encore inconnues. Plusieurs hypothèses ont été proposées, et la plus probable est que la schizophrénie est attribuable à des facteurs génétiques. Les scientifiques savent par ailleurs que la schizophrénie entraîne des changements complexes de la chimie et de la structure du cerveau. Toutefois, ils ne sont pas certains si la schizophrénie est une entité unique ou si elle regroupe plusieurs syndromes dont les causes sont différentes.

Symptômes et Complications


Parce que la schizophrénie se manifeste par divers symptômes, la maladie est classée en fonction des symptômes les plus importants chez une personne donnée.
La schizophrénie paranoïde est caractérisée par des épisodes psychotiques, souvent déclenchés par le stress ou par l'abus de drogues. Ces crises peuvent s'accompagner de délire, c.-à-d. que le malade est convaincu que d'autres personnes ou que certaines circonstances contrôlent leur vie, dans le but de les détruire. Les hallucinations peuvent toucher l'un ou l'autre des sens - vue, ouïe, odorat, goût ou toucher - ce qui rend difficile pour le malade de savoir ce qui est réel ou non. Les personnes qui souffrent de schizophrénie entendent souvent des voix qui profèrent des paroles de colère ou de critique à leur endroit. La combinaison des délires et des hallucinations crée un état de paranoïa.
La schizophrénie de type désorganisé ou trouble de la pensée décrit l'état de la personne schizophrène incapable de penser clairement. Les pensées sont parfois désorganisées, et la personne a de la difficulté à tenir un discours cohérent. Le discours est parfois incompréhensible. Les comportements bizarres - idioties, agitation, conduite étrange et apparence inappropriée - peuvent se manifester en tout temps.
Dans la schizophrénie catatonique, la mobilité peut être anormale, excessive ou inhabituelle.
Une personne qui souffre de schizophrénie peut également manifester des symptômes de déficit ou symptômes négatifs. Elle manifeste une apathie sur le plan affectif ou une apathie générale, ce qui confère une apparence de paresse ou d'hébétude. L'affect abrasé, c.-à-d. l'incapacité d'éprouver du plaisir ou de la colère, va de pair avec l'immobilité de l'expression faciale ou la difficulté à regarder autrui dans les yeux. Le malade a l'impression que sa vie est sans but, ce qui entraîne une dépression et le retrait social.
Pendant la phase aiguë, les symptômes s'aggravent et empêchent la personne de fonctionner normalement. Stabilisation se dit de la période pendant laquelle les symptômes sont maîtrisés à l'aide de médicaments. Même si le malade ne présente pas de symptômes évidents pendant la stabilisation, il peut avoir quand même de la difficulté à faire face aux situations de la vie quotidienne.


Diagnostic


Il n'y a pas de test pour diagnostiquer la schizophrénie. En général, c'est un psychiatre qui reconnaît la maladie, à la lumière des symptômes. Ce spécialiste interroge le patient sur sa capacité à fonctionner au travail, en société ou dans la vie de tous les jours. Le psychiatre peut également interroger la famille et les amis au sujet de comportements du patient pendant les six mois précédents.
Il faut également éliminer d'autres causes possibles des symptômes. Par exemple, les troubles de l'humeur attribuables à une tumeur du cerveau, à certaines maladies métaboliques ou maladies auto-immunes, à la chorée de Huntington, une maladie du foie, ou des réactions médicamenteuses peuvent causer des comportements de type psychotique. La toxicomanie peut également expliquer certains comportements semblables à ceux que l'on observe dans la schizophrénie.
Pour une exploration plus poussée, le médecin peut ordonner une tomodensitométrie ou un examen par imagerie par résonance magnétique. Ces examens radiologiques permettent d'obtenir des images précises du cerveau et mettent parfois en évidence des anomalies reliées à la schizophrénie.

Traitement et Prévention


Il est impossible de prévenir la schizophrénie puisqu'on n'en connaît pas les causes. Il n'existe pas de traitement pour guérir cette maladie, mais des médicaments permettent de traiter efficacement les symptômes. Il est très important que les patients prennent fidèlement leurs médicaments, conformément aux directives du médecin.
Les antipsychotiques maîtrisent les délires et les hallucinations. Ces médicaments peuvent diminuer de beaucoup le risque d'autres crises psychotiques. Les antipsychotiques utilisés depuis longtemps et dont l'efficacité a été éprouvée sont appelés des antipsychotiques classiques, et la plupart des personnes réagissent favorablement à plusieurs de ces agents. Toutefois, à cause des effets secondaires de ces médicaments, certaines personnes qui souffrent de schizophrénie sont traitées à l'aide d'une nouvelle génération de médicaments appelée « nouveaux » antipsychotiques. Comme c'est le cas pour tous les traitements pharmacologiques, la dose initiale du médicament doit parfois être modifiée pour trouver le meilleur équilibre possible entre les effets bénéfiques et les effets indésirables du médicament. Le médecin peut également prescrire d'autres médicaments pour atténuer les effets indésirables des antipsychotiques.
Les effets indésirables les plus fréquents des antipsychotiques sont les suivants :

  • léthargie
  • raideur musculaire
  • tremblements ou mouvements involontaires des lèvres, de la langue, des bras ou des jambes
  • gain de poids.

Le médecin doit toujours surveiller les effets indésirables et vérifier l'efficacité du médicament. On sait par exemple qu'un certain médicament peut déclencher des convulsions ou entraîner une suppression de la fonction de la moelle osseuse (aplasie médullaire). Les personnes qui prennent ce médicament ont donc besoin que le nombre de globules blancs dans leur sang soit vérifié régulièrement.
Les personnes qui reçoivent un traitement parce qu'elles souffrent de schizophrénie n'ont pas besoin seulement d'un traitement médical; elles ont aussi besoin d'aide pour apprendre à s'adapter au stress de la vie quotidienne, puisque le stress peut aggraver les symptômes et provoquer une rechute.
Les professionnels de la santé sont disponibles pour venir en aide aux patients à prendre soin d'eux-mêmes. Ces professionnels peuvent dispenser des conseils sur les moyens de vivre avec la schizophrénie et d'établir de meilleures relations avec les personnes de leur entourage, et même comment garder un emploi. La personne schizophrène doit apprendre toutes ces habiletés, parce que cette maladie empêche un bon nombre de ces patients de prendre part à des activités normales. Grâce à la réadaptation et à la psychothérapie, les patients peuvent apprendre à vivre de façon autonome.
En plus de recevoir le traitement médical approprié, ces personnes ont besoin d'un bon réseau d'entraide composé d'amis et de parents, ce qui peut faire une différence réelle pour mieux vivre avec la schizophrénie et réussir à vivre une vie active et productive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapausedetente.heavenforum.com
Mélanie
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2561
Age : 33
Localisation : Mascouche
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Schizophrénie   Dim 8 Fév - 17:40

Je ne sais pas si vous connaissez quelqu'un qui souffre de cette maladie, mais croyez-moi, ce n'est pas toujours beau à voir... Un de mes cousins est schizophrène et quand il ne prend pas bien ces médicaments et qu'il a des crises, ça fait peur... Une fois, il a halluciné que des hommes lui courraient après et qu'ils essayaient de le tuer... Pas facile de lui faire comprendre que ce n'est pas le cas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapausedetente.heavenforum.com
Alyssa
correcteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 596
Age : 48
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Schizophrénie   Lun 9 Fév - 6:35

Je ne connais personne de mon entourage qui soit atteint de cette maladie.

Par contre, en France, alors qu'ils étaient censés être dans des hôpitaux psychiatriques, plusieurs malades ont pu s'échapper et cela a fini trés mal pour plusieurs personnes qui se sont trouvés sur leur chemin à ce moment-là, ils ont tué soit des Infirmiéres soit des personnes qui se trouvaient là par hasard !

Je ne comprends pas qu'en étant dans ces hôpitaux, qu'ils ne soient pas mieux surveillés Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezcinthya.clicforum.fr/index.php
Mélanie
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2561
Age : 33
Localisation : Mascouche
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Schizophrénie   Lun 9 Fév - 14:04

Dur à comprendre effectivement... Surtout que pour être hospitalisé, leur cas devait être très grave... Mon cousin n'est hospitalisé qu'en cas de crise, le reste du temps, il peut vivre chez lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapausedetente.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schizophrénie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schizophrénie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Améthyste et Schizophrénie
» l'Ambre et ses propriétés
» Chaîne Youtube atypique à base de schizophrénie, de culture et d'humour :)
» La méthode du double langage comme harcèlement moral, ou le discours schizophrénique de La Poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La pause détente :: Santé et bien-être :: Maladies mentales-
Sauter vers: